La prise de décision, l'ISO 9001: 2015 ou les bonnes pratiques et de l'innovation

Catégorie: Photography & Branding

La prise de décision, l'ISO 9001: 2015 ou les bonnes pratiques et de l'innovation

 
La qualité est un concept large qu'il ya peu de meilleures définitions, ou plutôt, quelques définitions restent aussi largement valable à l'époque. Nous commençons avec la norme ISO 9001 de systèmes de qualité ou fondamentalement inspirés par le contrôle de processus et de produits, de procéder à la gestion des processus et l'orientation client, actuellement orientée vers les processus de gestion des risques. EFQM a établi de nouvelles lignes directrices pour la qualité vers une plus grande systèmes d'excellence. Cependant, et même après une longue période, il ya quelques systèmes ou des visions conceptuelles qui ont duré plus longtemps et se sont installés très solidement parmi ceux qui ont étudié et expérimenté, nous parlons de Deming et Ishikawa. Pour tout cela, ont rejoint la philosophie Kaizen et Lean et Six Sigma, et d'autres qui partagent des méthodes spécifiques pour aborder la résolution des problèmes spécifiques, ou tout simplement pour un système d'amélioration continue, identifier les variables vêlent un processus, éliminer les déchets, le rejet, la perte de temps, économies d'énergie, etc.
 
Pour tout cela, nous devons nous concentrer, mais dans l'ordre, ce est, il ya une certaine séquence d'actions qui mènent à des résultats, les résultats ne sont obtenues que si la séquence est respectée. De la qualité obtenir une efficacité et réduction des coûts, conduisant à une meilleure compétitivité, mais l'amélioration de la compétitivité pas nécessairement obtenir la qualité. Est-ce qu'ils obtiennent de meilleurs sociétés de qualité qui réduisent les salaires qu'ils versent? Vous Respóndanse. Nous pourrions dire pourquoi l'amélioration des processus (productivité, efficacité, e tc) ne garantit pas l'amélioration de la qualité, si les indicateurs et des cibles pour qu'il ne sont pas spécifiés.
 
La satisfaction du client a joué un rôle dans la dernière décennie, mais a encore un long voyage pour de nombreuses entreprises, car il ne est pas difficile de trouver une multitude de services ou de produits qui ne peuvent pas être trouvé pour certains segments de clientèle, ou dans sa fourniture ou l'utilisation, pas de nombreuses irrégularités ou des aspects cachés de contrat se produit, etc. Si le client (voir l'article sur 21/4/2015), le plus important est l'innovation, l'environnement de travail, l'éthique et l'intégrité, l'investissement social, le leadership, etc., pourquoi ne sont pas les indicateurs ou des objectifs de la entreprises? Pourquoi il ya de nombreux PDG visent à monétiser l'innovation ne est pas dans ses objectifs? Dans ATEC+ID nous rejetons la démagogie, et nous ignorons que la rentabilité durable est à des critères éthiques, etc.
 
Incorporation de l'évaluation du risque à la qualité, formellement, pourrait identifier dans les bonnes pratiques de fabrication (BPF), qui sont spécifiques et obligatoire pour certains secteurs dont la référence est le secteur pharmaceutique. Les systèmes GxP sont similaires à bien des égards à l'ISO, avec quelques différences identifiées en prévision de l'exigence d'évaluation formelle des risques, jamais requis explicitement par la norme ISO 9001. Cependant, la norme ISO 9001:2015 incorpore besoin d'intégrer l'évaluation des risques (pas entré dans cet article INTHE analyse détaillée des changements en 2015 pour le voir bientôt, notre «Qualité») système de qualité, qui se traduit par une approche et le processus suivi totalement différent donc prendre des décisions à leur sujet. L'approche de risques, en particulier pour l'évaluation conseille l'adoption des méthodologies qui ATEC + ID permet de mettre en œuvre dans le cadre de leur offre de service, vous pouvez trouver une section de l'échantillon entre la qualité et Organisation
 
La prise de décision dans les entreprises jusqu'à présent ont été se produisant pour les comités de direction des ministères spécifiques, et même des individus, mais comment les décisions doivent être réalisés dans une société moderne? La réponse est simple, il ya deux aspects clés qui cualqueir gestionnaire doit gérer pour cette: L'évaluation des options viables, et l'évaluation des risques que les choses vont mal. Il est clair que les gens qui ont été impliqués dans l'étude des différentes options qui doivent être gérés dans toute prise de décision (question qui est à la base), car sinon ce serait un pas de décision ne devrait pas prendre part à prendre la décision finale. À cet égard, il ne devrait pas être étrange (il serait souhaitable), les entreprises comptent avec une vision extérieure continue, en temps opportun ou en continu.
 
Retourner                 Contacts ATECID